L'Histoire

Jasmine trouve ses parents insupportables. Alors qu’elle se creuse les méninges pour remédier à ce problème, apparaît l’Ami Imaginaire . Ensemble, ils inventent un mode d’emploi pour bien éduquer les parents et partager une vie merveilleuse en famille. Ce sera l’œuvre de leur vie !

Note d'intention

Je dois avouer, qu’en tant que mère, j’ai déjà eu, entre les mains, ces livres-méthode pour mieux comprendre mes enfants , ces fameux manuels qui pullulent depuis une vingtaine d’années, bourrés d’injonctions éducatives « Ne faites pas cela mais, dites plutôt ceci, soyez plus autoritaire mais sans crier, bienveillant et positif ». Une vraie performance du parent parfait !

Ces manuels qui, quand cela ne marche pas comme indiqué, ont tendance à exacerber un certain sentiment de culpabilité.

« Suis-je une mauvaise mère et si j’échoue, mon enfant va-t-il devenir un petit tyran, un inadapté social ou pire un serial-killer ???».

En découvrant les albums jeunesse de Myriam Picard, Alexandre Markoff et Michaël Escoffier- conçus comme des manuels pour bien élever ses parents, qui inversent la transmission hiérarchique des bonnes manières allant de l’adulte vers l’enfant– l’impertinence du propos, son décalage, cette façon de dédramatiser par l’humour les situations familiales du quotidien parfois tendues, de mettre un grand coup de pied dans l’ordre établi de l’éducation, m’a tout de suite séduite.

Je les lis à mes enfants, mon public-cobaye, et après quelques regards sceptiques « maman est devenue complètement cinglée », on se met à rire, on rit tellement que ça en devient jubilatoire, un acte salvateur. Cela dédramatise la situation de notre proximité inéluctable, met de l’air dans notre schéma familial, cela nous réunit.

J’y vois alors un terrain de recherche immense et commence l’adaptation de ces ouvrages. Je compile, déplace des extraits, écris des transitions. C’est très jouissif mais rapidement apparaît certaines questions, cachées entre les lignes.

En effet, l’enfant est au centre et on distingue son rapport à l’immédiateté, son sentiment de toute-puissance, son opposition.

Cependant, à travers ces petites frictions, ces négociations, ces déceptions ou grandes victoires, n’est-ce pas là que l’enfant se construit, s’émancipe, invente sa relation au monde ?

Faut-il être conforme pour être accepté ?

Elever un enfant n’a rien de simple. Alors parfois je divague et c’est mon propre rapport à l’éducation, la relation intime qui se construit avec mes enfants, la confiance que j’ai d’être mère, mes contradictions qui surgissent dans l’écriture, m’interrogent et restent la plupart du temps, en suspens.

C’est pourquoi, avec cette satyre drôle et non-conformiste, nous chercherons à faire exister la palette multiple d’émotions qui est apparu, en abordant ce thème : le rire des petits et des grands, les doutes et les questions, les raz le bol et les grandes joies, l’envie d’être ensemble, dans la légèreté de cet instant.

A télécharger

La distribution

Adaptation et mise en scène : Anouck Couvrat

Musique : Anne-Laure Carette

Scénographie : Alice Taleb

Lumière : Alice Taleb

jeu : Camille Radix et Anne-Laure Carette

 

 

Production

Production Les Mille tours Cie

Accueil et apport en résidence :

-Théâtre Christian Ligier – Nîmes (30)

– Espace Culturel Busserine – Marseille (13)

Photos