Note d'intention

Comment être un parent au top pour éduquer des enfants au top qui deviendront des adultes au top ? Est-ce réellement possible ?
Dans la continuité de Tout un monde, mon projet est d’explorer les « frottements », les croisements parfois simples parfois plus ardus entre le monde de l’enfance et la réalité des adultes.
Avec Manuel du parent super top nous voulons interroger le spectateur sur la place de l’enfant et sa faculté à se conformer ou s’affranchir du modèle éducatif transmis par les parents.
En dignes héritiers des méthodes Dolto, ces derniers investissent parfois leur rôle avec ardeur. L’enfant est voulu, attendu, choyé, épié.
Souvent désemparés, les parents cherchent des conseils d’éducation et s’empressent de consulter ces manuels que la société fait pulluler depuis une vingtaine d’années, ces livres ou tutos proposant des méthodes bourrés d’injonctions éducatives – ne faites pas cela, dites plutôt ceci, soyez plus autoritaires, ne laissez rien passer- et lorsque tout ne se passe pas comme ils voudraient, lorsque « le problème » perdure, les parents culpabilisent, la pression sociale issue d’un milieu proche (famille, amis…) ou éloigné (médias..) venant exacerber ce sentiment. S’ils échouent, leur progéniture deviendra au mieux un petit tyran, au pire un serial-killers !

Lorsque j’ai découvert ces albums jeunesse construits comme des modes d’emploi où l’enfant décide de prendre les choses en main pour bien élever ses parents, j’ai pensé que ce sujet était un vrai outil à l’usage des familles. C’est drôle, décalé, un brin amoral mais tellement nécessaire, mettant un grand coup de pied dans l’ordre établi, renversant la transmission hiérarchique des bonnes manières et règles éducatives allant de l’adulte vers l’enfant.
Dans ce spectacle, tout le monde peut s’y reconnaître, les parents, les enfants, les enseignants…
Il s’adresse à la fois à l’enfant, lui suggérant son territoire fait de plaisir, de démesure et d’immédiateté, d’un certain sentiment de toute-puissance… mais aussi aux parents en dédramatisant par l’humour ces situations du quotidien ( repas, douche, dodo) qui les fait la plupart du temps « craquer ».
Etre parent ne s’apprend pas, pourtant la plupart désirent ardemment le bonheur de leur progéniture. Enfant et adultes ont un rôle à jouer au sein de la famille et doivent concilier, se coordonner…ensemble.
C’est dire que l’éducation ce n’est pas simple et que rire de nos faiblesses de nos doutes, de partager ces moments, ça fait du bien et souvent avancer !
Ce spectacle a pour vocation de créer un moment d’échange, de partage entre l’enfant et l’adulte, un moment où l’on peut rire de soi, des autres mais surtout ensemble.
Il pose, en toile de fond, la question de l’émancipation de l’enfant, de sa formation de citoyen en devenir, l’exercice de son libre arbitre. A travers toutes les règles de bonnes conduite, ces petites frictions, ces négociations, ces déceptions ou grandes victoires, la pièce questionne l’intérêt de bousculer les interdits, de jouer avec les limites. N’est-ce pas là que l’enfant se construit, invente sa relation au monde ?
Comment grandir sans oublier cette part enfouie où tout parait possible ? Comment préserver l’enfance dans ce qu’elle a d’idéalisme, de rêves et de révolutions ?

L'Histoire

Il faut que les choses changent! Jasmine trouve ses parents insupportables. Ingénieuse, elle agit et conçoit un mode d’emploi pour bien les élever. Il la remercieront plus tard…

Ce spectacle-outil traite avec humour et décalage des règles de bonne conduite inculquées par les parents et qui façonnent le quotidien d’un enfant.

Alors si toi aussi, tu as des parents difficiles, viens voir ce spectacle!

 

 

La distribution

Adaptation : Anouck Couvrat

Mise en scène :

Jeu et conception sonore : Roman Gigoi et Anne-laure Carette

Scénographie : Sonia Mikowsky

Costume : Julia Didier

Lumière : Jérémie Hutin

Chargée de production : Charlotte Laquille

 

 

Production

Production Les Mille tours Cie

Recherche de partenaires en coproduction et résidence en cours

Photos